Expatriation au Panama : mon retour d'expérience

Dans cet article je vous fais un retour d’expérience après 2 ans de vie au Panama. Je vous explique tout, ce que j’ai aimé et pourquoi j’ai choisi de vivre là-bas, mais aussi les points qui m’ont déplu et les solutions que j’ai trouvées pour y remédier.

👍Ce qui m’a plu :

1) La Fiscalité :

La Panama fait partie des pays qui permettent d’atteindre 0% d’impôts de manière légale, c’était mon critère de recherche numéro 1. Il y a également d’autres pays à travers le monde qui permettent de les atteindre, je n’ai donc pas choisi le Panama uniquement pour ce critère-là.

2) Possibilité de naturalisation :

J’étais à la recherche d’un pays qui allait me permettre après X années passées sur le territoire d’obtenir la nationalité et le passeport. Un de mes objectifs de vie est d’obtenir plusieurs passeports, pour ceux qui se demandent pourquoi, je les invite à regarder ma vidéo sur l’impôt universel. Quand j’ai effectué mes recherches, je cherchais des pays où c’était réellement possible. Il y a beaucoup de pays où sur papier c’est effectivement possible, mais dans la réalité des faits il est quasiment impossible d’obtenir la nationalité et un passeport. Je pense notamment aux Occidentaux qui sont dans la zone Asie. C’est pourquoi j’ai orienté mes recherches vers des pays où des gens sont déjà passés par ce processus et l’ont réussi.

3) Des démarches simples, peu coûteuses et pas trop longues :

Mon troisième critère était de trouver un pays où les démarches pour devenir résident n’allaient pas être trop compliquées, trop coûteuses ou trop longues. Pour le coup Panama coche facilement ces 3 cases-là. En effet, c’est un pays où on devient facilement résident, avec le friendly nation visa, les démarches sont simples et rapide, surtout si vous passez par un bon avocat (j’en recommande un dans la formation). Plusieurs membres de la formation sont déjà passés par lui et les démarches ont abouti facilement et rapidement. On parle de 7 jours pour obtenir sa carte de résident temporaire, 4 mois pour obtenir sa carte de résident définitive et au bout de 5 mois vous obtiendrez votre « cedula », l’équivalent de votre carte d’identité. C’est assez rapide d’obtenir tout ce qu’il faut pour rester au Panama. Dans certains pays il faut des dizaines voire des centaines de milliers de dollars pour y devenir résident. Ici au Panama pour seulement $5,000 vous pourrez devenir résident d’un pays qui vous permettra de pays 0% d’impôt.

4) La sécurité :

Panama City est une ville très sécurisée, probablement la ville la plus sûre de toute la zone Americas. Après 2 ans de vie ici, jamais je ne me suis senti en danger. Auparavant, j’ai vécu à Paris, qui pour moi est une ville bien plus dangereuse.

5) Le climat :

C’est un choix plus personnel, mais je cherchais un pays avec un climat chaud et constant toute l’année. Pour le coup je suis servi au Panama, puisqu’il fait entre 28° et 32° toute l’année. Il n’y a pas vraiment de grande amplitude thermique. Le Panama ne connaît pas non plus de catastrophe naturelle, Il n’y a pas d’ouragan par exemple.

6) Intégration rapide :

  • Le pays a tout mis en place pour qu’on se sente rapidement comme chez soi, les procédures sont rapides et faciles. Les lois pour les résidents sont les mêmes que pour les Panaméens, vous pouvez donc acheter un bien immobilier sans aucune difficulté. Par contre seuls ceux qui possèdent un passeport panaméen ont le droit de vote.
  • Un des autres points intéressants est le brassage culturel qu’il y a eu ici, il n’y a pas vraiment d’archétype panaméen. Si vous montrez votre passeport panaméen à quelqu’un, il ne va pas vous dévisager en pensant que vous n’êtes pas vraiment du Panama. Problème qui pourrait arriver avec des pays asiatiques par exemple.
  • La langue parlée ici est l’espagnol, si vous ne l’avez pas appris à l’école, cela reste une langue assez facile à apprendre puisque c’est une langue romane. En quelques mois seulement, vous devriez être capable de vous débrouiller.

7) Diversité d’environnement :

Au Panama, vous retrouverez aussi bien de grandes villes à l’américaine, que des petits villages au bord de la mer avec l’eau des caraïbes, mais aussi la nature totale en pleine jungle à seulement 25 minutes du centre-ville. Vous avez aussi un Aéroport international à moins de 15 minutes de Panama, vous pouvez ainsi rapidement prendre l’avion pour vous aller n’importe où dans le monde.

👎Ce qui m’a moins plut : 

1) Le coût de la vie :

Le Panama et plus particulièrement Panama City est assez cher comparer au reste de l’Amérique du Sud. Si vous n’avez pas déjà un bon niveau de revenu, vous allez vite être déçu en arrivant dans les supermarchés. Les choses sont relativement plus chères que dans les pays européens. Après cela se rattrape sur le fait que l’immobilier n’est pas trop cher ici, car Panama City a été surconstruit, mais aussi par le fait que vous ne payerez pas de taxe.

2) Le manque de nourriture de qualité :

On en mange pas mal au Panama, mais il faut faire attention. C’est l’inverse de l’Asie du Sud-est, où vous pouvez aller presque n’importe où et être certain de bien manger, ici il faut faire attention, car dans la plupart des cas la nourriture ne sera pas exceptionnelle. Vous pouvez trouver de la bonne nourriture, c’est juste qu’il faut savoir où chercher et le mieux pour ça est de se renseigner auprès des gens qui sont déjà sur place.

3) La culture :

La culture, les musées, les concerts, tout ça n’est pas très développer au Panama. Heureusement cela est compensé par la qualité des activités en extérieur. La solution est que si vous voulez vraiment aller voir un musée, alors prenez un billet d’avion et allez voir ce qu’il se fait de mieux.

4) Les femmes :

Les standards de beauté féminins sont fort différents en Amérique centrale de ceux en occident. Donc si comme moi, vous aimez les filles plutôt élancées, alors vous ne serez pas servi au Panama.

Si tu veux passer de 66% à 0% d'impôts, de manière 100% légale. Alors, rejoins ma formation Offshore Mastery.